Spiritualité

Spirituality is not dead ou l’anti-guide de l’être spirituel

La spiritualité fait son grand retour. Effet de mode ou réel éveil spirituel, la spiritualité n’a jamais été autant à la portée de tous.

Petit rappel grâce à mon ami Wikipedia:

« La notion de spiritualité (du latin ecclésiastique spiritualitas) comporte aujourd’hui des acceptions différentes selon le contexte de son usage. Elle se rattache conventionnellement, en Occident, à la religion dans la perspective de l’être humain en relation avec des êtres supérieurs (dieuxdémons) et le salut de l’âme. Elle se rapporte, d’un point de vue philosophique, à l’opposition de la matière et de l’esprit (voir problème corps-esprit) ou encore de l’intériorité et de l’extériorité.

Elle désigne également la quête de sens, d’espoir ou de libération et les démarches qui s’y rattachent (initiationsrituelsdéveloppement personnelNouvel Âge Elle peut également, et plus récemment, se comprendre comme dissociée de la religion ou de la foi en un Dieu, jusqu’à évoquer une « spiritualité sans religion » ou une « spiritualité sans dieu ». »

Elle désigne parfois des aspects esthétiques dans la littérature. »

On voit depuis quelques années fleurir partout des témoignages d’éveil spirituel, des guides de l’être spirituel, des rituels, des règles à suivre, des comportements à adopter… Est-ce qu’on doit s’habiller de toutes les couleurs et dire « namaste gratitude  » à chaque fin de phrases pour être spirituel?Est-ce qu’avoir 56 oracles, 79 pierres, faire 12 méditations par jour font de vous un être plus spirituel qu’un autre? C’est ce que l’on va voir dans cet article!!

La spiritualité est tout d’abord une connexion avec soi-même. C’est être à l’écoute de nos émotions sans jugement, de les accompagner et de les comprendre. On crée sa propre façon de penser dans l’amour et le respect de soi et des autres. On fait aussi preuve d’empathie et de bienveillance et on agit et on parle aux autres comme on aimerait qu’il nous parlent. La spiritualité nourrit notre indépendance d’être.

Créer ses propres rituels en fonction de nos attentes. Il n’y a pas de rituels définis, imposés ou imposables. Chacun est libre de faire ses rituels en alignement avec ses goûts, besoins, attentes. Prendre le temps de méditer et de lâcher-prise. Méditer quand on ressent le besoin sera bien plus salutaire que de méditer quotidiennement de façon quasi imposée. Cela ne vous rendra pas plus spirituel qu’un autre. Savoir s’écouter est la clé pour être dans une véritable connexion avec soi-même. Cultiver le bonheur de l’instant présent. Etre présent dans chaque moments de la journée n’est pas forcément faisable mais à un moment donné s’arrêter et se dire stop! et observer notre environnement, manger quelque chose qui nous fait plaisir en prenant réellement conscience du plaisir que nous procure gustativement cet aliment, faire du sport non pas machinalement mais en prenant conscience des bienfaits physiques et psychiques que cela va nous amener… Aussi en se concentrant sur ses buts et en définissant ses priorités de manière réalistes…Il y a mille et une façons de cultiver le bonheur de l’instant présent!! Et c’est ça qui est cool! Travailler son ancrage au quotidien est aussi un très bon exercice pour justement rester aligné avec soi, prendre du recul sur nos émotions, prendre du recul sur son quotidien et ses actions.

Alors est-ce vrai que l’être spirituel ne juge pas, ne doute pas, ne ressens pas la peur, ne se met jamais en colère? Et bien pas du tout! Nous sommes tous des humains, et tous nous passons par la colère, la rancoeur, le jugement. Ce sont des émotions humaines et pour savoir les écouter et prendre du recul par rapport à elles et bien il faut les éprouver!! So easy! Mais la grande différence c’est qu’une personne qui travaille son côté spirituel va prendre du recul sur les raisons qui ont provoqué ces émotions négatives, réfléchir à l’effet miroir qu’elles ont réveillé en elles. Quand vous jugez quelqu’un posez-vous la question que de ce que le comportement réveille en vous? Par exemple, une personne maniaque juge une personne plus  » cool  » niveau rangement, cela réveille en la personne plus maniaque un sentiment de souffrance car au fond d’elle elle aimerait être plus « cool » dans la gestion de sa maison mais n’y arrive pas. Ce n’est qu’un exemple simple, c’est souvent plus complexe que cela. Prendre conscience que la peur est une alerte et non une conseillère et que le doute est salutaire et permet de se remettre en question apportera plus de légèreté et de sens à votre vie. Les échecs ne sont pas une fatalité. Ce sont des expériences! Ma citation préférée est de Nelson Mandela  » Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends « , tout est dit, il n’y a rien à ajouter 😉

Enfin, se protéger de toute perturbations négatives et s’entourer de personnes qui sont positives pour vous sera plus que bénéfique que vous soyez ou non dans une démarche spirituelle.

Alors si vous avez 56 oracles et que vous dormez avec 18 pierres ( bon je ne vous le conseille pas, niveau énergétique ça ne va pas être tip top haha ), du moment que ce n’est pas forcé, une fausse croyance d’une fausse règle spirituelle et que ça VOUS fait plaisir et que vous vous sentez aligné avec vous-même et bien: c’est parfait !!!

Comme vous l’avez vu, il n’y a pas de règles ou de rituels, la spiritualité n’a rien de mystique ni de rigide et est vraiment à la portée de tout le monde.

Pour la petite anecdote beaucoup de monde parle du livre d’Eckart Tolle  » Le pouvoir de l’instant présent » comme la base de la spiritualité et du développement personnel. Genre tu l’as pas lu, tu n’es pas spirituel. Et bien moi, j’ai détesté ce bouquin, je ne l’ai même pas terminé, il m’a ennuyée profondément. Et pourtant à la base j’étais partie dans l’idée que c’était genre un livre que tu étais obligé d’aimer si tu es dans le domaine spirituel.

Conclusion: j’espère que vous avez compris où je voulais en venir. Ce qui vous parle à vous ne parlera pas à d’autre et vous n’en serez pas moins spirituel, soyez-vous même et si on vous dit qu’il a des règles à suivre pour être spirituel: fuyez vous avez affaire à un gourou!

A bientôt !!! et ( allez j’ose) NAMASTE GRATITUDE 🙂

Cet article vous a plu? Abonnez-vous pour ne pas manquer les prochains et rejoignez-moi sur Instagram et Facebook!!!

1 réflexion au sujet de “Spirituality is not dead ou l’anti-guide de l’être spirituel”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s