Naturopathie

La néophobie alimentaire chez l’enfant

Hello! Je sais que c’est un sujet qui ne va pas transcender les foules mais je pense que c’est un sujet important à aborder en tant que parent car la néophobie alimentaire peut toucher tous les enfants sans aucune distinction et que quand ça arrive, en tant que parents et bien…on est souvent bien démunis! Alors avis aux parents et futurs parents cet article est pour vous!

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Définition de la néophobie alimentaire</strong>Définition de la néophobie alimentaire

Vers 18/24 mois ( voire même plus tard ) et jusqu’à environ 11 ans dans certains cas, beaucoup d’enfants refusent de manger de nouveaux aliments. Loin, trèèèèèès loin d’être un caprice ( ce beau mot tellement utilisé à tort et travers hein?) c’est  » simplement » une phase de l’évolution de l’enfant et elle s’appelle donc la néophobie alimentaire. Les enfants deviennent alors réticents à manger ou rejettent carrément les nouveaux aliments. Cela se traduit par un comportement différent face à l’assiette: l’enfant va passer du temps à explorer, triturer, sentir l’aliment en question.

Quand je dis que cette phase n’a aucune distinction je veux dire que si tu as un bébé qui mange de tout avec plaisir cela ne veut pas dire que tu seras épargné par cette phase, looooooin de là, c’est du vécu! A contrario, si ton bébé est plutôt  » difficile  » à table cela ne veut pas dire qu’il sera toujours difficile et vivra la néophobie, tu me suis?

Qu’est qu’un nouvel aliment pour l’enfant?

C’est là que ça pêche! Un enfant qui a l’habitude de manger de la purée de carottes va t’il les reconnaître une fois râpée? Et bien non! Pour lui ça sera de la nouveauté totale et il sera possible qu’il refuse de les manger. Parfois rien que le fait d’ajouter un peu de basilic sur un plat va être vu par l’enfant comme un plat nouveau donc un ennemi potentiel! Et ouais, il va refuser de le manger…

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Les différentes néophobies</strong>Les différentes néophobies

Il y a la néophobie flexible ça c’est quand l’enfant est plutôt dans la réticence de manger the nouveauté et la néophobie rigide et là, et bien c’est rejet total de cette satanée nouveauté!

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Interlude culturel </strong>Interlude culturel

La néophobie existe même chez les animaux! Il est dit que le comportement de l’enfant néophobe remonte à notre ère préhistorique quand nous portions des peaux de bêtes et mangeions du mammouth! En effet, l’enfant actuel développerait un mécanisme de défense qui permettrait à l’organisme de se prémunir d’éventuels empoisonnements! Pas si bêtes que ça nos petits cro-magnons version 2021!!!!

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Néophobie et comportement </strong>Néophobie et comportement

Remarquons chers lecteurs que la néophobie intervient à l’âge où les enfants affirment leur caractère ( phase du non et tout ça quoi ). L’alimentation devient alors un autre domaine où affirmer sa personnalité et toc!

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Mon expérience </strong>Mon expérience

Alors pour de l’expérience ça j’en ai! La néophobie je connais en long, en large, en diagonale, en circonférence et tout!

Quand mon fils a commencé la diversification vers 4/5 mois, il a de suite tout aimé, je n’ai jamais eu de problèmes de ce côté-là avec lui, tout le monde s’extasiait sur cet enfant qui mangeait de tout, vraiment de tout! Et puis…. à 4 ans, je n’ai rien vu venir, pas de signes avant-coureurs, c’est le drame, que dis-je? LA cassure! Arthur n’aimait plus rien à part le pain de mie! J’exagère un peu mais pas trop quand même! Tout ce qu’il aimait, il ne l’aimait plus. Tu mets de l’origan sur des carottes alors qu’habituellement tu n’en mets pas? Rejeté! Ici, on mange local et de saison alors les courgettes qu’il aimait l’été précédent? Rejetées! Les crêpes dont il raffolait les hivers précédents? Rejetées! Bref, tout ce qu’il avait aimé, il n’en voulait plus, car pour lui c’était nouveau vu qu’il ne se rappelait pas en avoir mangé avant… C’était difficile car nous sommes une famille monoparentale du coup les repas sont vite devenus monotones. Il a fallu trouver des solutions mais je ne savais pas à qui et où m’adresser pour me faire aider. Heureusement je connaissais déjà le terme de néophobie car cela faisait parti de mes études dans la petite enfance. Mais les ressources pour les parents que ce soit dans les livres ou sur internet il y en a finalement assez peu!

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Mes solutions </strong>Mes solutions

La solution numéro 1 qui a sauvé nos repas en famille c’est le batch cooking ou meal prep: je prépare les repas de la semaine le lundi. Ainsi, je faisais choisir à Arthur ce qu’il voulait manger. Ce fut un succès car en faisant ainsi cela lui permettait de manger beaucoup plus varié que si j’imposais un plat. C’est à ce moment-là que j’en suis venue à la conclusion que les repas imposés aux enfants n’étaient pas une solution satisfaisante car ils n’ont pas forcément les mêmes envies que nous.

Solution numéro 2: les faire participer à l’élaboration des menus de la semaine en leur demandant leurs envies et en les RESPECTANT.

Solution numéro 3: les laisser explorer, ça ne sert à rien de les rabrouer et de les empêcher d’explorer leur nourriture bien au contraire.

Solution numéro 4: leur demander GENTIMENT de goûter une petite cuillère d’un plat ou d’un aliment nouveau et toujours le présenter avec un aliment qu’ils apprécient. Ne jamais les forcer! Cela pourrait engendrer à long terme des troubles du comportement alimentaire.

Solution numéro 5: faire les courses avec les enfants. Ouais je sais certains d’entre vous vont me dire que ce n’est pas possible mais comme tout est possible dans la vie je vais te répondre que oui c’est possible. Il y a là un double intérêt pédagogique! Le fait de faire les courses va donner à l’enfant l’envie d’être curieux et peut-être d’essayer un nouvel aliment qui l’a interpellé. Et puis, franchement quand ils apprennent à compter et à lire, le moment des courses est un excellent support pour stimuler leur intellect l’air de rien! Si faire les courses avec ton enfant est difficile, assure-toi au préalable qu’il ai bien mangé, qu’il ne soit pas fatigué et veille à faire un jeu ou passer un moment exclusif avec lui avant d’y aller ( 5 minutes suffisent ) pour que les courses se passent au mieux 🙂

Pour passer cette phase il faut que tu gardes à l’esprit que c’est un travail d’équipe entre toi et ton enfant 😉

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Attention</strong>Attention

Certaines formes de néophobie ont un lien avec des troubles de l’oralité. Si ton enfant à des troubles du langage et/ou de l’audition et développe une néophobie, je t’encourage à en parler avec ton médecin qui te prescrira les examens nécessaires au bien-être de ton enfant.

<p class="has-primary-color has-text-color" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>La naturopathie peut-elle aider durant cette phase? </strong>La naturopathie peut-elle aider durant cette phase?

OUI!

Déjà d’une part toi, en tant que parent, la naturopathie pourra t’aider à trouver des solutions pour te relaxer durant cette phase stressante mais aussi t’aider à l’élaboration d’un plan nutritionnel pour toute la famille. Je propose des coaching naturo qui sont tout à fait adaptés à ce genre de situation 🙂

https://petitgrainettourmaline.fr/consultations/

J’ai publié une vidéo complète sur ma chaîne YouTube où tu retrouves plus en détail mes conseils :

N’hésite pas à partager ton expérience en commentaire ou en privé et si tu as des question n’hésite pas non plus à me les envoyer 🙂

Si tu aimes mon travail, abonne-toi à mon blog ci-dessous, partage sur tes réseaux sociaux et like, cela valorise mon travail ❤

A bientôt!

Abonnement reçu !

Consultez votre boîte de messagerie pour confirmer votre abonnement à la newsletter.

Publicités
Unique
Mensuellement
Annuellement

Faire un don ponctuel

Faire un don mensuel

Faire un don annuel

Choisir un montant

€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00

Ou saisissez un montant personnalisé :


Votre contribution est appréciée pour faire vivre ce site!

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s