Féminin, lecture, Spiritualité

J’ai lu… « Femme Prêtresse » d’Alexandra Fryda Marty

Hey!

 » Femme Prêtresse, à la rencontre des 13 archétypes féminins qui sommeillent en vous  » sort aujourd’hui aux Edition Leduc Eso dans la catégorie  » Féminin Puissant  » ( j’aime bien cette appellation d’ailleurs ).

Qui est Alexandra Fryda Marty? Elle est professeur de yoga vinyasa, praticienne en Reiki et créatrice du cercle de femmes Moonsisters. Elle s’est formée au féminin sacré avec deux prêtresses américaines: Sianna Sherman et Ashley Turner. Retrouve son site ici: https://www.moonsistersparis.com/

« Autrefois, les femmes vivaient ensemble, en communauté, sous le regard de la Lune. La légende raconte que lorsque le sang de leurs lunes arrivait, elles se rassemblaient à l’intérieur d’une grande tente rouge pour honorer la sacralité de ce moment. Ce temps de lune précieux, dédié aux rêves aux histoires secrètes, aux chants sorores était une tradition respectée par tous, y compris les hommes. Et c’est ainsi que se transmettaient les mystères du féminin sacré. » Extrait du prologue

Dans la première partie du livre, Alexandra retrace son chemin de vie, de son enfance en Afrique à son arrivée à France et son histoire par rapport à la notion du féminin et comment elle s’est dirigée sur la voie du féminin sacré. Ensuite, dans l’introduction, Alexandra nous parle du « complexe de Cendrillon », de la découverte de HerStory, des sorcières, des cercles de guérison et surtout du réveil de la mémoire qui a lieu, comme on peut facilement le constater, depuis ces dernières années. Dans la partie 1, initiation à la voie de la prêtresse c’est-à-dire qu’on se familiarise avec les archétypes féminins qui sont l’essence de ce livre: il y a 13 archétypes distincts comme la Guerrière, l’Amoureuse, la Muse, la Mère, la femme Sauvage, la Guérisseuse, l’Epouse, l’Alchimiste, la Femme Sage, la Doula, la Visionnaire, la Mystique et la Prêtresse. Dans la partie 2, nous sommes invitées à  » accomplir le parcours des 13 Lunes » et là, c’est une partie pratique où nous sommes invitées à nous relier à chaque archétype aux travers d’histoire, de questionnement personnel, de création d’un espace sacré, de rituels méditatifs et d’une phrase d’empuissancement. Et enfin, dans la troisième partie, Alexandra nous explique comment se rassembler intérieurement.

Mon avis? Alors je ne vais pas te cacher la vérité, au départ, je n’étais pas hyper emballée quand j’ai reçu cet ouvrage. J’ai une relation un peu conflictuelle avec le féminin sacré et c’est un sujet qui habituellement ne parle pas plus que ça. J’avais peur qu’on me parle encore de l’utérus comme une fleur qui s’ouvre etc… Mais là, oh surprise! Dès le prologue, j’ai été subjuguée et étonnée que le sujet me parle. L’histoire des sorcières, chamanes, druidesses me parle énormément et j’ai appris beaucoup dans ce livre tant dans la narration que dans les encarts explicatifs. Pour ce qui est des archétypes, et bien… C’est la première fois que je prends des notes pendant ma lecture! Je suis séduite par l’idée de se relier à chaque archétype durant l’année, et je me suis décidée à aller dans cette voie-là durant l’année en suivant les cycles de chaque archétype. Pour ce qui est des rituels, je n’ai jamais caché que j’apprécie peu les rituels « clés en main » et que j’estime qu’un rituel c’est hyper personnel. Du coup, je crée mes propres rituels librement inspirés de ceux proposés par Alexandra. Je commence avec la Guerrière puisque son cycle tombait pile poil avec le moment de ma lecture. Je connaissais un petit peu les archétypes féminins mais je pensais, à tort, qu’on ne pouvait se définir que par un seul archétype alors qu’il en est rien. Nous avons toutes ces facettes en nous, à nous de se les réapproprier pour s’aligner avec son essence féminine!

“Il serait temps que les femmes – souvent si peu sûres d’elles, de leurs capacités, de la pertinence de ce qu’elles ont à apporter, de leur droit à une vie pour elles-mêmes – apprennent à se défendre face à la culpabilisation et à l’intimidation, qu’elles prennent au sérieux leurs aspirations et qu’elles les préservent avec une inflexibilité totale face aux figures d’autorité masculines qui tentent de détourner leur énergie à leur profit.”

― Mona Chollet, Sorcières : La puissance invaincue des femmes

Pour trouver le livre d’Alexandra Fryda Marty:

https://www.editionsleduc.com/

Abonne-toi et partage mes articles pour valoriser mon travail 🙂

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s